En France, le championnat d’endurance équestre a déjà pris une certaine envergure que l’on se demande bien s’il ne deviendra pas le meilleur événement sportif. C’est une discipline qui est bien encadrée et les jeunes trouvent vraiment du plaisir à le pratiquer. Toutefois, il est très important de trouver un moyen de mieux dresser les chevaux pour ne pas être surpris lors d’une compétition. C’est dans cette optique qu’il existe plusieurs catégories de compétitions pour les jeunes. Pour dire vrai, l’équestre ne cesse de monter en puissance au vu du nombre grandissant de ses fans.

Un sport de rêve pour les jeunes français

Dans un pays comme la France, chaque jeune est intéressé et même motivé à la pratique du sport. Mais, il se distingue sur son choix contrairement aux autres jeunes. Alors, pour le cas d’endurance équestre, il faut dire qu’après l’Angleterre, la France se montre plus intéressé sur ce sport et les jeunes y mettent leurs siens avec la motivation de leurs parents. De ce fait, plusieurs jeunes classent sport au premier rang contrairement aux autres disciplines comme le football, le handball et bien d’autres. Alors, depuis deux décennies, les jeunes s’y impliquent davantage, reste à savoir la catégorie des jeunes qui sont vraiment plongés dans ce sport que beaucoup veulent découvrir afin de devenir professionnel.

L’intervalle d’âge pour les compétiteurs

Alors, pour cette année, le championnat de France 2018 pour les jeunes cavaliers d’endurance d’équestre a été réservé aux jeunes des deux sexes ayant entre 14 et 21 ans. Il faut dire que la fédération française d’équitation avait pensé que c’est l’âge idoine pour les jeunes. C’est un âge qui ouvre les portes à la puberté et entraine à l’adulte. Les jeunes de cet âge doivent déjà mieux réfléchir sur leur avenir et penser aussi que grâce au sport, ils peuvent être des stars de demain. Plus on commence tôt, plus on gagne en expérience.

La distance pour la compétition

Pour devenir un médaillé d’or d’argent et du bronze ou alors, devenir le meilleur athlète de la compétition vous devez passer sur les étapes qui vont entre 60 et 130 kilomètres. C’est une distance très courte mais truffée d’embuche. Pour cette année, le championnat à fait une bonne impression et la fédération en charge de l’équitation a continué de mettre le pied sur l’accélérateur sur les autre catégories de compétiteurs. Mais déjà, il est important de noter que grâce à cette compétition sur cette tranche d’âge, la France peut se sentir heureuse d’avoir une bonne relève sur l’équitation afin de relever le défi dans les championnats européens et même mondiaux d’endurance d’équestre.

En somme, le championnat 2018 des jeunes cavaliers d’endurance et d’équestre en France a aussi donné une belle impression au niveau du nombre de compétiteurs. Il faut dire qu’en 2017, le chiffre n’était pas vraiment consistant soit 200 jeunes qui ont eu le courage et le dynamisme de venir montrer de quoi ils étaient capable bien évidemment avec le soutient de leurs parents. C’est une initiative à relever, car les parents y jouent parfaitement leur rôle. Il ne reste qu’à reconnaître les efforts effectués par ces derniers et leur demander de continuer dans la même lancée afin que leur progéniture puisse être les stars de demain. Dans les prochaines années, on pourrait atteindre en moyenne 1000 participants.